L'epso2
Il s’agit d’une superette qui accueille à la fois des clients dits « solidaires » et des clients dits « sociaux ». Sur les étiquettes, donc, deux prix : le prix normal payé par les clients qui veulent soutenir la structure, et le prix bas payé par les familles en difficultés. Les premiers donnent ainsi du sens à leurs achats, et les seconds peuvent faire leurs courses dans la dignité. Car dans les allées, personne ne sait à quelle catégorie de clients vous appartenez. Seule la caissière est au courant. Originalité de ce projet, qui a ouvert ses portes au printemps 2014 : le magasin est construit dans un module de conteneurs recyclés et il s’agit du premier drive solidaire de France.

Pour le nom, j’ai pensé que l’abréviation d’EPicerie SOlidaire donnerait un côté affectif à la structure, renforcé par une écriture manuscrite, créée elle aussi pour l’occasion. Et pourquoi le rouge ? Pour s’inscrire dans les codes de l’agro-alimentaire, dont le rouge est la couleur de prédilection.